Micro credit personnel : la solution de financement pour RSA, RMI, interimaire et chomeurs ?

tout sur le micro credit personnel

Le microcredit est une nouvelle forme de financement qui peut être une bonne alternative au credit à la consommation

Qui peut souscrire un micro credit personnel ?

Si vous êtes :

  • en CDD,
  • chomeurs,
  • titulaires des minima sociaux comme le RMI et RSA,

et que vous n’avez plus d’autres moyens, plus d’autres ressources à part le credit pour sortir la tête de l’eau (en gros que vous avez un besoin urgent d’argent), le micro credit personnel est pour vous  ! A noter tout de même que ce prêt doit avoir un sens social. Nous verrons plus bas, ce qui peut être financé par le micro credit de ce qui ne peut pas l’être.

L’esprit ou le but du micro credit personnel

Les buts du microcrédit personnel sont :

  • la réinsertion ou l’insertion du bénéficiaire dans la société
  • la lutte contre l’exclusion financière
  • l’education et la sensibilisation financière
  • le développement de partenariats entre le monde de la finance et le monde social et associatif (bref le monde non ou moins lucratif).

En clair, le gouvernement a bien conscience qu’un monde sépare les personnes ayant accès au credit afin de s’acheter des biens et ceux complètement exclus du système.
Bien évidemment, ce même gouvernement ne veut pas que les organismes de crédit ou banques prêtent de façon aveugle pour remédier à cette tragédie moderne car cela reviendrait à partir dans une crise financière dont nous sortons à peine, la crise des subprimes.
Mais, il ne faut pas laisser pour compte celles et ceux qui soit :

  • ne peuvent plus faire face aux factures du quotidien et qui sont fichés ou le deviendront
  • ne peuvent pas monter leur entreprise faute de moyen et de confiance non accordée par les banques

Le gouvernement a aussi la volonté de guider un peu plus les personnes dans leurs démarches de demande de crédit et nous arrivons un peu plus dans le credit responsable !
Avec le moins d’infentilisation possible, le gouvernement souhaite que les emprunteurs, les plus riches comme les plus modestes soient responsabilisés, ainsi le microcredit personnel est plus entouré, plus encadré qu’un crédit à la consommation obtenu auprès d’un organisme de credit.

Ce que le micro credit personnel peut financer ou ne pas financer

Pour respecter les objectifs de ce micro credit personnel, et donc ne pas dévier de cet encadrement dont nous venons de parler, nous pouvons classer les types de projets en
financable par le microcredit social (ou personnel) non financable par le micro crédit personnel

Les projets finançables par le microcredit personnel

  • projet pour la mobilité. On peut y voir là, une volonté de permettre aux personnes de financement un moyen de locomotion pour parvenir jusqu’à leur travail. Très souvent, nombre d’entre nous doit refuser un travail ou doit démissionner à cause de la distance entre son logement et son lieu de travail, à cause de la perte ou de l’absence du véhicule pour s’y rendre. Le législateur souhaite ici réparer cette injustice
  • projet pour le logement. On a souvent entendu parler du droit opposable au logement. Tout le monde à droit à un logement. La réalité cruelle, empêche trop souvent ce droit d’être respecter. Le micro credit personnel dans cette situation peut aider à retrouver un logement.
  • projet éducatif et de formation. L’exclusion du système sociétal vient souvent des carrences éducatives. Par là, entendez l’illétrisme ou plus simplement le manque de formation dans un métier. Là également le microcrédit peut vous aider.
  • les frais de santé (dentaires, lunettes). Les mutuelles coutent cher, la sécurité sociale rembourse de moins en moins. Se payer des lunettes ou se faire refaire les dents n’est pas un luxe et permet très souvent (et quoi qu’on en dise) de « paraitre » mieux auprès de son futur employeur et de décrocher un emploi. Malheureusement, ces types de frais ne sont pas ou mal remboursés et coutent très cher. Le micro credit personnel peut être la solution.

Les projets non finançables par le microcrédit personnel

  • Le remboursement de dettes. Fut une époque et encore maintenant malheureusement, le credit à la consommation et notamment le credit revolving avait pour utilité de remboursement d’autres credit (dans le jargon des organismes de credit, cela s’appelle la cavalerie). Evidemment le microcredit personnel ne peut pas aller dans cette direction.
  • Les besoins de trésorerie. Vous souhaitez partir à la neige, vous faire un ptit resto, rembourser votre découvert à la banque, ce n’est pas l’utilité du microcredit. Vous perdrez du temps à faire une demande de micro crédit social allant dans ce sens.

Au global, le micro credit social ou microcrédit personnel, c’est la reconquête d’un emploi et la réinsertion sociale et professionnelle. L’objectif est de retrouver le chemin de l’emploi et l’estime de soi, car on l’oublie trop souvent, la cavalerie, l’empilement de credit pour rembourser d’autres crédits et, à l’extrême le surendettement amène très souvent à des situations de honte et de culpabilité (non justifiée mais réelle). Le micro credit personnel, c’est emprunter pour créer, c’est une démarche positive avant tout !!

Les conditions de prêt du microcredit personnel

Comme tout autre type de prêt, le micro credit social est soumis à un plafond mais aussi un plancher de montant, idem pour les durées d’emprunt.

  • Les montants du micro credit personnel : de 300 ou 500 € à 3 000 €
  • La durée de remboursement du microcrédit personnel : de 6 mois à 48 mois, voire 60 mois
  • Les taux d’intérets : souvent alignés sur ce qui se pratique sur le livret A (entre 2 et 8%)

A noter que le microcredit, s’il fonctionne comme tout autre type de credit régit par le code de la consommation aà un bénéfice particulier; Il y a une garantie de l’emprunt à hauteur de 50% par le Fonds de Cohésion Sociale (FCS).

En conclusion, le microcredit ce sont des montants raisonnables pour des durées de remboursement avantageuses.

Fonctionnement du microcredit social

Le micro crédit personnel ou microcredit social propose un fonctionnement tripartite :

  • Le demandeur de microcredit fait sa demande de credit
  • à un tuteur ou accompagnateur ou association qui adresse au final la demande initiale
  • au prêteur, un organisme ou une banque

Les tuteurs, accompagnateurs ou associations sont souvent des antennes locales qui sont à la dispositions des demandeurs de credit et en l’occurence de microcredit.
Pour obtenir ces listes, n’hésitez pas à vous rendre sur le site france-microcredit.org

Voici néanmoins la liste des partenaires du microcredit personnel

Des partenaires historiques permettant le développement du microcredit. On peut les évoquer comme des apporteurs d’affaires pour les prêteurs. Ils défendent avec vigueur chaque dossier de micro credit personnel :

  • Secours catholique
  • SA d’intéret collectif immobilière d’Accession à la Propriété
  • ADIE
  • Credit Municipal de Paris
  • CCAS
  • Union Nationale des Associations Familiales

Les banques

  • La Caisse d’épargne
  • Le crédit mutuel
  • Le credit coopératif
  • le Crédit Agricole
  • La Banque Postale
  • BNP Paribas (quelques antennes régionales uniquement)
  • Société générale

Différentes caisses crédit municipal

Etablissements de credit spécialisés

  • Laser
  • BNP Paribas Personal Finance (ex Cetelem)
  • Cofidis

L’ensemble des ces partenaires sont agréés par le FCS (Fonds de Cohésion Social) qui garanti comme nous l’avons vu précédemment l’emprunt à hauteur de 50%.
Pour information le FCS est mandaté par l’état dans ce role de tenir la croissance du microcredit dans notre pays. La gestion du FCS étant donnée à la Caisse des Depots et Consignation.

Le mot de la fin

Le micro credit ne permet pas de s’acheter des choses très cher, mais justement il permet de réfléchir aux choses dont nous avons réellement besoin. La société de consommation est elle entrain de changer ? Passons nous d’une société de consommation « beaucoup » ou de « sur consommation » à une société de consommation « juste » et « raisonnée » ?