Comment vérifier un chèque de banque ?

cheque de banque

Vous vous apprêtez à vendre quelque chose et par mesure de sécurité vous avez demandé à l’acheteur de payer avec un chèque de banque en pensant être à l’abri. Et bien, détrompez-vous, car les escrocs sont les rois des contrefaçons en tout genre ! Ne vous laissez pas avoir facilement, car, il existe actuellement de nombreuses façons de falsifier un chèque de banque. Heureusement, avec un peu de vigilance et quelques règles simples vous pouvez facilement différencier un vrai chèque de banque d’un faux.

Qu’est-ce qu’un chèque de banque ?

Le chèque de banque est certainement le moyen le plus sûr pour se faire payer de grosses sommes d’argent. Grâce à lui, fini les faux billets et les chèques sans provision. Il est souvent demandé dans les transactions commerciales d’un montant élevé, comme pour la vente d’une maison par exemple. Cela va de soi qu’il représente la meilleure garantie de payement.

Il faut savoir que le chèque de banque est directement établi par l’agence bancaire de l’acheteur. Il vous assure que l’acheteur dispose de l’argent convenu dans son compte pour régler la transaction. Avec un chèque de banque, vous êtes donc assuré d’être payé puisque la somme engagée est bloquée par la banque au moment de l’écriture du chèque pour une période de un an et huit jours. Le bénéficiaire du chèque de banque peut encaisser la totalité de la somme pendant ce délai.

Comment reconnaître un faux chèque de banque ?

Pour contrer cette invention, les arnaqueurs ne manquent pas d’imagination. Les chèques de banque ont très vite été falsifiés. Et avec l’évolution des technologies, et notamment la qualité d’impression des nouvelles générations d’imprimantes, il devient difficile de faire la différence entre un vrai et un faux chèque de banque. Face à ce constat, les banques ont décidé de réagir en introduisant un nouveau filigrane de haute qualité sur les chèques de banque. Pour éviter les contrefaçons, le motif est intégré directement dans le papier, et non pas imprimé dessus.

Le filigrane est le même sur tous les chèques de banque. Il se regarde par transparence, au dos du chèque. Il en couvre la quasi-totalité de la surface. Il porte la mention « CHEQUE de BANQUE » encadrée en haut et en bas par deux flammes rayées. A droite et à gauche se trouvent deux semeuses, dont les parties claires et sombres sont inversées l’une par rapport à l’autre (à la manière d’une photo et de son négatif). Cependant, un vrai chèque de banque peut aussi avoir été volé, et il vaut refuser tout chèque altéré (tâches, grattage, traces de lavage, écritures différentes…) ou dont la somme ne correspond pas à ce qui avait été convenu. Vous devez systématiquement refuser un chèque dont le montant dépasse le montant prévu, car c’est une arnaque très répandue, consistant à vous demander ensuite de restituer le trop-perçu (pour régler par exemple les frais de transport).

Comment se protéger contre les arnaques au chèque de banque ?

Pour se protéger de l’arnaque au chèque de banque, il faut bien s’assurer que ce dernier est authentique. Il n’existe qu’une seule façon de vérifier sa validité : il faut contacter la banque émetteur. Vous pouvez le faire vous-même, en vous rendant dans l’agence concernée ou en l’appelant. Attention, pensez à vérifier le numéro de téléphone sur l’annuaire, car un voleur pourra mettre un faux numéro sur le chèque de banque, qui vous renverra probablement vers un complice. Mais vous pouvez aussi demander une vérification du chèque à votre propre banque. Dans ce cas, c’est votre agence qui va se charger de contacter l’établissement de l’acheteur pour valider l’authenticité du chèque de banque.

Vous devez examiner le chèque, en vérifier le filigrane et le bon état. Le chèque doit toujours mentionner le nom de la banque, les coordonnées complètes de l’agence qui a émis le chèque, le lieu où le chèque a été créé, la date et la signature de l’acheteur. Vous devez ensuite vérifier le numéro de téléphone de l’agence bancaire concernée. Vous pouvez dès lors la contacter pour valider l’authenticité du chèque de banque ou vous rendre dans votre propre agence pour leur demander de procéder à la vérification. Bien sûr, il n’est jamais agréable de prendre autant de précautions, mais, s’il est honnête, l’acheteur le comprendra très bien. Ne prenez donc pas de risques inutiles !