Suis-je obligé de parler le luxembourgeois ? 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 LinkedIn 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×

Cette question, tous les étrangers ou les expatriés qui viennent travailler pour la première fois au Luxembourg se la posent. Et la réponse n’est pas évidente. Le multilinguisme est tellement présent dans le pays qu’il est parfois difficile de savoir quelle langue il convient de parler et dans quelle circonstance.

Un multilinguisme sociodémographique, légal et éducatif

Le multilinguisme du Grand-Duché est en grande partie dû à ses particularités sociodémographiques. En date du 1er janvier 2016, le Grand-Duché compte 576.249 habitants, dont près de la moitié (260.175 au 1er janvier 2016) sont des étrangers pratiquant leur langue natale en famille et dans leur communauté. A cette population viennent s’ajouter les quelques 160.000 frontaliers allemands, belges et français qui traversent la frontière chaque jour de la semaine  pour venir travailler. Au total, pas moins de 170 nationalités différentes coexistent sur un territoire d’à peine 2.586,4 km2.

Ce multilinguisme est également inscrit dans le droit luxembourgeois. Depuis la loi du 24 février 1984 sur l’usage des langues, le pays compte une langue nationale – le luxembourgeois – et trois langues administratives – le luxembourgeois, le français et l’allemand. Les lois sont rédigées en français et les trois langues sont utilisées par le gouvernement et l’administration. Si un citoyen pose une question en luxembourgeois, en français ou en allemand, l’administration doit lui répondre, si possible, dans la langue dans laquelle la question a été posée. Les trois langues sont également enseignées à l’école : le luxembourgeois à la maternelle, l’allemand dès la première année primaire et le français dès la deuxième année primaire.

Une langue dominante en fonction des métiers ou des régions

Il n’existe pas une seule langue dominante au Luxembourg. Celle-ci varie en fonction des zones géographiques. Au Nord et à l’Est, la majorité de la population parle avant tout le luxembourgeois et l’allemand. Dans le centre et au Sud où la densité de la population est la plus élevée, le français et le luxembourgeois sont davantage parlés et, dans une moindre mesure, le portugais en raison d’une forte communauté lusophone dans des communes comme Esch-sur-Alzette ou Differdange. A Luxembourg-Ville, où la population est composée de 160 nationalités et en grande majorité étrangère (près de 70% en 2015), l’anglais est très présent à côté du français.

Les langues dépendent aussi des professions. Dans le secteur privé, le français domine largement, et en particulier dans les organisations extraterritoriales, l’hébergement et la restauration, la construction, les activités scientifiques et techniques, les assurances ainsi que les activités immobilières. Il est talonné par l’anglais, qui est la langue des affaires et de la finance. Le luxembourgeois prime dans tous les emplois en relation avec les administrations, l’enseignement, les services sociaux et le milieu hospitalier. Quant à l’allemand, il domine dans les professions administratives, intermédiaires et intellectuelles universitaires.

Un minimum de respect et de courtoisie

Face à ce foisonnement de situations, la question demeure : faut-il parler le luxembourgeois ? La réponse est oui même si vous n’en avez pas besoin dans votre vie quotidienne, ne serait-ce que par respect pour le pays qui vous accueille. Les possibilités d’apprentissage sont nombreuses et souvent gratuites. Vous pouvez même apprendre le luxembourgeois en ligne. En outre, la maîtrise du luxembourgeois peut vous ouvrir des portes, non seulement pour obtenir ou consolider un emploi dans tous les secteurs liés de près ou de loin au secteur public, mais aussi pour élargir votre base de clients si vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant. Enfin, la connaissance de la langue luxembourgeoise parlée est l’une des principales conditions à l’acquisition de la nationalité luxembourgeoise.

5 conseils pour partir en vacances le cœur léger !

Maladie, accident, vol… Vous êtes de nature optimiste et c’est tant mieux ☺  Néanmoins, rien ne vous empêche d’être prévoyant. Il suffit de peu pour que l’imprévu ruine vos vacances ? En anticipant un minimum,, vous éviterez les pépins sur place. Voici quelques conseils qui pourront vous sauver la mise ☺ Copiez vos documents  Un portefeuille perdu [...]

Comment préparer financièrement une année sabbatique ?

Vous voulez reprendre des études ? Vous souhaitez faire le tour du monde avant de démarrer votre carrière professionnelle ? Vous ressentez le besoin de vivre autre chose pour donner une nouvelle orientation à votre existence ? Quelles que soient vos motivations, quel que soit votre statut – étudiant, patron, employé ou indépendant -, il n’y a pas [...]

Les choses essentielles à savoir sur les stages en entreprise

Il existe au Luxembourg deux types de stage en entreprise : soit il s’agit d’un stage obligatoire et prévu dans le cursus scolaire de l’élève ou de l’étudiant ; soit il s’agit d’un stage volontaire, non encadré par une institution scolaire. Dans le premier cas, le stagiaire doit impérativement être inscrit dans une institution scolaire, que ce [...]

Quelles sont les conditions pour constituer une SARL ?

La Société à Responsabilité Limitée (SARL) est la forme de société commerciale la plus courante au Luxembourg. Environ deux tiers des sociétés existantes dans le pays disposent de ce statut juridique. La raison de cet engouement pour cette forme de société tient dans trois principaux avantages. Une structure peu complexe et aux risques limités Le [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *